Centre de services scolaire
des Hauts-Cantons

infoGrève de transport scolaire du 22 au 31 mai 2024 visant le secteur du Haut-Saint-François seulement, sauf pour 2 écoles

L’école Sacré-Cœur de Lac-Mégantic reçoit un Prix d’excellence de la Fédération des centres de services scolaires du Québec

Le 17 novembre dernier la Fédération des centres de services scolaires félicitait les projets portant sur le bien-être des élèves au service des apprentissages de cinq centres de services scolaires.

Le projet Intervention positive initié à l’école Sacré-Cœur de Lac-Mégantic en collaboration avec la direction de la Santé publique (DSPu) a retenu l’attention du jury.

Il s’agit d’un plan d’actions dont les mots clés sont bienveillance et empathie et qui compte un peu plus de 25 actions diversifiées, déployées pour le bien-être des adultes et des élèves de l’école.

En cette sortie de crise sanitaire, ce projet est un des éléments-clé qui a permis de maintenir l’équipe-école unie et de prêter davantage attention à la place prioritaire de gestes, à priori anodins, mais qui ont toute leur importance pour préserver le moral et la santé mentale positive des membres de l’école.

Les objectifs du projet ont évolué sur trois ans, passant d’Harmoniser les stratégies d’intervention et d’encadrement auprès des enfants à Maintenir un climat scolaire agréable afin de rendre possible l’émergence du plein potentiel de chacun et chacune, et particulièrement celui des enfants en apprentissage.

Parmi les outils élaborés pendant ce projet, voici l’une des planches de la B.D. les patates, qui représente des situations du quotidien et les attitudes suggérées dans ces situations. Vous pouvez également aller visionner la vidéo présentant le projet.

Bravo aux personnes qui ont initié le projet et à toutes celles qui y ont participé pour en faire un projet vivant et bienveillant pour l’ensemble de l’école.

Dans l’ordre habituel : Martial Gaudreau, directeur général du CSS des Hauts-Cantons, Mathieu Allard, psychoéducateur, Andréa Benjamin-Boucher, psychoéducatrice à la Direction de santé publique du CIUSSSE de l’Estrie-CHUS et personne pivot de l’intervention positive, Jean-Dominic Lavallée, directeur de l’école Sacré-Cœur (Lac-Mégantic), Maude Faucher, technicienne en services de garde, Caroline Dupré, PDG de la FCSSQ