Centre de services scolaire
des Hauts-Cantons

Coronavirus-zone rouge

Parents et élèves Employés

Coronavirus- modifications en raison du palier rouge

Objet  :  Coronavirus – MESSAGE IMPORTANT No 16

À tous les parents du Centre de services scolaire des Hauts-Cantons,

1)  Introduction

Avant de préciser les nouvelles mesures à appliquer suite au passage de la région de l’Estrie en zone rouge, je tiens à vous remercier pour votre collaboration dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus. L’engagement de tous et chacun, assorti d’une capacité d’adaptation exceptionnelle, nous ont permis de maintenir des services éducatifs de qualité pour nos élèves, ce qui doit demeurer notre priorité.

2)  Mesures d’ordre générale

Pour le milieu scolaire et sportif, l’entrée en vigueur des mesures applicables en zone rouge pour l’Estrie a été établie au vendredi 13 novembre 2020. Cette augmentation du niveau d’alerte en lien avec la propagation du coronavirus est accompagnée d’un renforcement des mesures visant à prévenir les rassemblements en contexte scolaire, lesquelles s’ajoutent aux consignes déjà en vigueur. Voici donc la liste des mesures qui doivent être mises en place :

  • Les élèves pourront appartenir à un seul groupe-classe stable, sans mesure de distanciation entre les élèves qui le composent.
  • Une distanciation de deux mètres doit être maintenue entre les élèves des différentes classes qui circulent dans les aires communes, incluant les corridors.
  • Les activités parascolaires, interscolaires et les sorties scolaires sont suspendues.
  • Les projets pédagogiques particuliers pourront être maintenus, dans la mesure où ils seront réalisés dans le respect du concept de groupe-classe stable. Si ce n’est pas possible, ils pourront être réalisés à condition de maintenir une distanciation de deux mètres entre les élèves provenant de groupes-classes stables différents et d’observer rigoureusement les règles sanitaires. Si les élèves pratiquent une activité qui nécessite d’enlever leur couvre-visage, ils devront respecter une distance de deux mètres entre eux. Les matchs et les compétitions ne seront pas permis.
  • Les règles concernant le port du couvre-visage pour les élèves du primaire ne sont pas modifiées. Le port de celui-ci est donc requis pour les élèves de 5e et 6e année dans les aires communes en présence d’autres groupes-classes et dans le transport scolaire. Le couvre-visage n’est pas requis en classe et à la cafétéria lors de la prise de repas. Pour les élèves du préscolaire jusqu’à la fin de la 4e année, le port du couvre-visage à l’école ou dans le transport scolaire, n’est pas obligatoire. Il est cependant recommandé.
  • Pour tous les élèves, tout ordre d’enseignement confondu, le couvre-visage pourra être retiré lors des situations suivantes :
    • Lorsque l’élève est assis et qu’il consomme de la nourriture ou une boisson.
    • Lorsque l’élève déclare que sa condition médicale l’en empêche.
    • Lorsque l’élève reçoit un soin, bénéficie d’un service ou pratique une activité physique ou une autre activité qui nécessite d’enlever son couvre-visage dans ces cas, le couvre-visage pourra être retiré pour la durée du soin, du service ou de cette activité. Si le couvre-visage est retiré, une distance de deux mètres doit être maintenue entre les élèves.
  • Le nombre de visiteurs à l’école devra être réduit au minimum et ceux qui s’y présenteront devront porter le couvre‑visage dès leur arrivée sur nos terrains et le conserver en tout temps.
  • L’organisation des services de garde scolaire doit s’effectuer dans le respect des groupes-classes stables ou par l’instauration, au besoin, de sous-groupes séparés de deux mètres ou par des barrières physiques.
  • La prise du repas du midi par les élèves s’effectue en groupe-classe stable, préférablement dans la classe, sinon dans la cafétéria, assis avec le groupe-classe stable en respectant une distanciation physique de deux mètres entre les différents groupes.
  • Les services professionnels destinés aux élèves vulnérables seront maintenus et offerts individuellement ou en groupe de maximum six élèves, séparés de deux mètres, advenant que ceux-ci proviennent de groupes séparés.

3)  Mesures spécifiques aux écoles secondaires

  • Les élèves de 3e, 4e et 5e secondaire devront fréquenter l’école selon une formule hybride d’enseignement en classe et à distance. Les élèves seront en classe un jour sur deux et poursuivront leurs apprentissages à distance avec l’aide de leurs enseignants. Lorsque les élèves seront à distance, l’horaire habituel d’enseignement doit être maintenu. L’horaire de votre enfant vous sera fourni directement par votre école secondaire.
  • Les élèves présentant des besoins spéciaux pourront fréquenter l’école à temps plein. Vous recevrez des directives spécifiques de la part de votre école secondaire à ce sujet.
  • Le service de l’informatique, en collaboration avec les écoles secondaires, s’affère à recenser les besoins en matériel informatique pour les élèves, afin de permettre à tous de bénéficier de l’enseignement à distance. Les écoles secondaires communiqueront avec les familles concernées pour remettre le matériel informatique nécessaire.
  • Les élèves du secondaire devront porter un couvre-visage dès leur arrivée sur le terrain des établissements scolaires ou tout terrain utilisé par ceux-ci. Cette exigence s’appliquera également aux visiteurs.
  • Le port du couvre-visage sera également obligatoire lorsque les élèves se trouvent dans leur classe, même assis. Évidemment, le couvre-visage sera requis lorsque les élèves seront en déplacement ou en présence d’élèves qui ne font pas partie de leur groupe-classe stable.

4)  Mesures spécifiques aux centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes

  • Le port du couvre-visage est obligatoire en tout temps pour tous les élèves, sauf lorsqu’assis dans une salle de classe à deux mètres de distance les uns des autres.
  • La formation à distance peut être privilégiée pour les programmes d’études s’y prêtant le mieux. Si la formation à distance cause une trop grande complexité dans l’organisation de l’offre de service ou est, à toute fin pratique, quasi impossible à envisager en raison des apprentissages pratiques, la formation en présentiel sera possible.
  • Les évaluations peuvent s’effectuer en présentiel dans les centres ou sur des lieux d’apprentissage pratiques.
  • Les activités parascolaires et sorties éducatives sont suspendues.
  • Les stages sont maintenus.

5)  Fréquentation scolaire obligatoire

  • Je vous rappelle que la fréquentation scolaire est obligatoire, nonobstant le contexte de pandémie et qu’un billet médical est requis pour dispenser un élève et ses parents de respecter cette obligation. Dans un tel cas, l’élève aura accès à des services éducatifs à distance en respect du seuil minimal de service établi par le ministère de l’Éducation du Québec. Ainsi, un parent ne peut faire le choix de retirer son enfant de l’école unilatéralement sans billet médical au motif notamment qu’il est en désaccord avec l’application des mesures sanitaires édictées par la Direction de la santé publique.

6)  Transport scolaire

  • En zone rouge, il est obligatoire que les élèves respectent les places assignées dans l’autobus, afin de faciliter les opérations de traçage en cas de contagion. Nous sollicitons votre collaboration pour assurer le respect de cette règle par votre enfant.
  • D’autre part, les circuits d’autobus seront maintenus tels quels, ce qui permettra aux élèves qui ont présentement accès aux services de transport de continuer d’en bénéficier.

7)  Outils de référence

Nous vous invitons à prendre connaissance des outils suivants, préparés par le ministère de l’Éducation du Québec, contenant de l’information au sujet des mesures applicables en zone rouge :

8)  Services psychosociaux

La santé psychologique prend toute son importance lors de situations inhabituelles telles que celles que nous vivons présentement. Puisque certains jeunes pourraient vivre plus difficilement cette situation, nous sollicitons donc votre collaboration pour demeurer vigilants et être à l’écoute de votre enfant. Voici certaines pistes d’actions qui pourraient vous être utiles :

  • Échangez avec votre enfant sur la situation et amenez la discussion vers des stratégies pour qu’il puisse bien s’adapter à ce contexte.
  • Expliquez-lui que cette situation est temporaire et qu’il poursuit son travail comme les autres élèves.
  • Recadrez les rumeurs et parlez des faits provenant de sources fiables.
  • Tentez d’instaurer à la maison une routine rassurante, de faire des activités prévisibles à l’horaire et de bien l’encadrer pour qu’il fasse ses travaux à distance, le cas échéant.
  • Si la communication devient plus difficile, favorisez la gestion des conflits et la gestion des émotions. Du soutien par le CLSC de votre région est envisageable si la situation devient problématique.
  • Votre enfant aura également besoin de socialiser et d’être en contact avec ses pairs. Il est donc important de favoriser le maintien du lien avec ses amis et de poursuivre des activités scolaires, sociales et récréatives, tout en respectant les consignes de la Direction de la santé publique.
  • Le fait de vous savoir présent et disponible sera sécurisant pour votre enfant.

Si vous avez besoin de soutien supplémentaire pour votre enfant, vous pouvez communiquer avec la direction de votre établissement ou vous référer à la liste des ressources disponibles en cliquant sur le lien ci-bas :

Liste des ressources disponibles

9)  Conclusion

Nous sommes conscients que le passage en zone rouge pour notre région comporte plusieurs contraintes et inconvénients. Nous comptons sur votre collaboration pour mettre en application ces nouvelles mesures et favoriser leur respect. De notre côté, nos services sont à pied d’œuvre pour soutenir les établissements dans l’application de celles-ci. C’est en unissant nos efforts que nous surmonterons cette période difficile.

Veuillez agréer mes salutations distinguées.

Martial Gaudreau, directeur général